Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité



MessageSujet: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Dim 16 Juin - 0:38

Dans la vie, il y a des moments qui n'existent que pour donner du bonheur aux gens. Ce genre de moments sont généralement matérialisé par une plage de sable fin, un grand soleil qui stagne haut de le ciel, des gens qui flemmardent sur la plage, exposant toutes les parties de leurs corps souvent magnifiques a la vue de tous et permettant aux plus pervers de se rincer allègrement l'œil. Les moments de bonheur intenses étant aussi rares qu'une parcelle de terrain sans neige a Junchy, je profitais pleinement d'un repos réparateur bien mérité après une mission mouvementée. Si je me trouvais a Milkaun en ce jour glorieux de chaleur intense, c'est parce que j'avais été engagée la semaine précédente dans un port nordique et glaciaire de Mudhen, dont j'ai totalement oublié le nom, pour protéger l'embarcation contre les pirates, les créatures maritimes et les ouragans -ne me demandez pas comment j'aurais été sensé faire un truc pareil- jusqu'a Milkaun, ville paradisiaque. Théoriquement, une femme ne monte pas sur un navire parce que ça porte malheur et j'avais été obligé de jouer du fouet pour décourager les autres mercenaires. Ça avait bien marché.

J'avais déjà visité la cité, quelques années auparavant, mais j'y étais pour affaire, pas pour prendre un repos bien mérité. À l'époque jeune forgeron, j'y avais forgé un magnifique bouclier mortuaire pour une personne riche -dont j'ai une fois de plus oublié le nom-. Mais cette fois-ci, après des semaines passées a manger du poisson, a dormir dans une calle et a refroidir les avances des marins, je n'avais rien d'autre a faire que me reposer. Pour l'heure, j'avais troqué mes affaires habituelles pour une tenue de bain en deux pièces, de couleur rouge, comme d'habitude, qui ne faisait, pour une fois, pas vulgaire. Cédant à une impulsion féminine peu commune chez moi, j'avais aussi décidé d'acheter un Paréo orangé pour compléter ma tenue de vacancière. Ma peau généralement blanche avait pris un teint hâlé et mes cheveux blonds normalement cachés dans ma capuche à oreille de loups me tombais doucement au milieu du dos, cachant les cicatrices que j'avais récoltées au fil de mes aventures. Mon tatouage, invisible son des vêtements normaux, donnais l'impression d'attirer tous les regards tant il brillait d'une lueur intense sous ce soleil de feu -attirer les regards ne me dérange absolument pas-  et me permettait ainsi fait quelques charmantes rencontres, aussi bien masculines que féminines.

Enfin bref. Depuis trois jours, ma vie se résumait a boire des cocktails sur une chaise longue au bord de la plage, me faire draguer ouvertement, me baigner et rentrer a la chambre de l'auberge, située sur la plage, que le patron me louait une misère grâce a mon pouvoir. C'était une proposition que je faisais à chaque fois. Changer l'eau en alcool est quelque chose de merveilleux pour les débits de boisson. Le lit était grand, la vue magnifique, la plage étaient à proximité et la salle d'eau était incluse dans la chambre. Je pouvais y entreposer mes affaires sans trop de mal tant la place était disponible en quantité. Ma tenue métallique et Aelrin, mon fouet, étaient rangés précieusement sur la petite table en face de mon lit, et le reste de mon arsenal de dagues et de sacs trainait dans un coin de la chambre.  Je gardais quand même sur moi une petite sacoche de cuir, qui contenait deux dagues de jet et une petite trousse de soins, dans le cas ou quelqu'un oserait rompre la tranquillité de ces lieux exotiques et paisibles.

Ma journée de tourisme en ville se passa à merveille -j’achetais entre autres quelques pierres a aiguiser dans une forge de grandes qualités, une paire de rossignols pour changer mon équipement de crochetage qui vieillissait, un second paréo, bleu celui-ci, et un petit coffret a bijou dont la clef était cassée. L'occasion pour moi de renouer avec les mécanismes de serrure et la forge e petite envergure. Si la seconde chose ne me posait pas de problème -refondre une clef avec un modèle de base est une chose aisée- la première serait une autre paire de manches. Installée a la terrasse de mon auberge, les pieds dans le sable, un cocktail frais sur la table -Le patron de l'auberge possédait un pouvoir de refroidissement très pratique- je tentais vainement d'ouvre mon petit coffre a bijou depuis environ une demi-heure, sans y parvenir. Après quelques essais supplémentaires, et surtout parce qu'il faisait nuit et que je n'y voyais plus rien malgré la clarté de la lune, je décidais d'aller me coucher et d'entreprendre l'ouverture de ce petit coffret un peu plus tard.
 
Malheureusement pour moi, la porte de l'auberge était fermée. Le patron avait oublié ma présence et fermé la porte de son débit de boisson, m'interdisant tout accès à ma chambre. Et forcément, j'avais oublié la clef de la porte principale sur la table passe à côté de mon lit. Maudissant intérieurement ma stupidité, je tentais de voir s'il était possible que j'escalade le mur jusqu'à la fenêtre ouverte de ma chambre. Malheureusement pour moi, la paroi était aussi lisse qu'une peau de bébé. J'appuyais une nouvelle fois sur la poignée, pour être sûr, mais rien ne se produisit.


Dernière édition par Melinda Rosace le Jeu 4 Juil - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
WINGS OF FIRE

avatar

Messages : 169
Pièce d'Or : 27
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 21

INFORMATIONS SUR LE PERSONNAGE
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Dim 16 Juin - 12:40

I'm so scared about the future and i wanna talk to you.


    Les grandes villes, les espaces étroits ou clos, Shade détestait tout cela, pourtant il avait atterrit ici comme une évidence, la chaleur étouffante des plages de Milkaun l'attirant bien plus que ses terres natales, là ou même les rayons du soleil passait inaperçu devant tant de neige. Cependant ici, c'était le vent qui n'arrivait pas à s'engouffrer dans les rues dans la ville de l'île et s'il n'osait se l'avouer, la brise glacée de Mudhen lui manquait.
    Se baigner était impensable pour le jeune mage, c'était une chose interdite chez lui de peur de mourir enveloppe dans la glace et même si en ce lieu, ce genre de choses ne pouvait arrive, la simple vue d'une eau aussi agitée le mettait mal à l'aise, il en était tout autant en imaginant tout ce qui devait grouiller en dessous des pieds de ces nageurs. Alors, il était resté le plus loin possible des vagues, admirant la silhouette des baigneurs, n'osant pas détourner son regard pour ne pas tomber par inadvertance sur l'un des nombreux corps dont la peau était exposée au soleil bien trop blanche pour lui. Son teint avait toujours été hale, il n'avait pas besoin de ça et n'avait jamais compris cette habitude stupide de vacancier que de se laisser suer pour arriver à un tel résultat. Les goûts des hommes étaient étranges, il n'y avait que ça. Lorsqu'il avait fini par se lasser, Shade avait regagné la "fraicheur" des rues ombragées, protégées par les immenses branches de l'arbre qui abritait la population de Milkaun. Il était remonté jusqu'à lui, comme pour chercher l'origine de toute cette agitation, évitant tout contact avec des inconnus, chose qu'il adorait pourtant mais l'envie refroidit par la moiteur des peaux cause par une chaleur aussi étouffante. Tout ce qu'il cherchait à faire était se reposer mais sans une source de fraicheur, cela lui était impossible, il aurait pourtant dû le savoir en venant ici, mais il avait toujours des idées contraires à ses envies profondes. Il grommela quelque chose d'incompréhensible en atteignant l'endroit qu'il visait. Aurait-il seulement survécu dans la région du Sud là ou le soleil tapait le plus fort ? Shade se concentra pour essayer d'oublier son mal être physique, se sentant à bout de force, il savait très bien ce qui se passerait s'il relâchait la pression : le temps s'arrêterait, le vidant encore plus de ses forces pour finalement finir son voyage aussi bêtement que cela. L'homme se réfugia près d'un mur, profitant de l'ombre qui lui offrait, ouvrant sa dernière bouteille d'eau. Au contact de celle-ci sur ses lèvres, il sentit la fatigue remonter qui lui chatouilla l'échine dans un frisson glacé. Le soleil était à présent bas dans le ciel, lui offrant le premier coucher de soleil à admirer depuis qu'il avait quitté sa chambre. La seule idée qui lui vint ensuite fut de rentrer à l'auberge ou il avait déjà réserve une chambre, dès son arrivée à vrai dire. C'était un luxe qu'il ne pouvait que difficilement se permettre, mais cela faisait sans doute des années qu'il n'avait pas dormi dans un vrai lit, goûté au confort que celui-ci apportait. Redescendre jusqu'à l'auberge avait été plus facile que de monter jusqu'au centre de la ville, la fraicheur de la nuit une fois installée. Le silence régnait, les vacanciers sans doute déjà tous partis se coucher, les plages redevenues que de simple étendues de sables sans intérêt. Quelques personnes pourtant étaient restées à l'extérieur, profitant de la lumière offerte par la lune pour continuer d'explorer l'île. Shade n'y prêta pas attention. Il n'accéléra la cadence que lorsque la bâtisse qu'il recherchait se dressa à l'horizon, impatient de pouvoir tomber dans les bras de Morphée. Pourtant une fois arrive devant la porte principale, il se vit devancer par ce qu'il devinait être une femme dans la pénombre. Il hésita à la prendre pour une voleuse inexpérimenté et se fichant bien de ce qui pouvait arriver pour les affaires du patron de l'auberge - à près tout ce n'était pas lui qu'elle allait vole pour le peu d'affaires qu'il possédait - il ouvrit la porte. Ou du moins, il essaya, se rendant bientôt compte qu'il était enfermé dehors. Si le jeune homme détestait être coincé dans des endroits clos, il n'aimait pas plus que ça l'être dehors pendant toute une nuit alors qu'il s'était enfin permis de pouvoir dormir dans un véritable lit. Heureusement pour lui, sa phobie enfantine lui avait permis de développer un pouvoir qui lui permettait d'échapper à toute situation stressante dans ce genre-là - du moins tant qu'il y avait des portes à ouvrir, ce qui n'était pas toujours le cas -. Shade jeta un dernier regard à la demoiselle qui revenait vers lui en haussant les épaules. Il n'aurait qu'à refermer derrière lui, elle n'avait pas l'air assez douée pour se permettre d'entrer dans la bâtisse sans aide. Il se concentra et laissa la magie déferler en lui comme les vagues auraient pu le faire dans l'océan, prête à lui briser les os, rampant en dessous de sa chair pour venir se loger dans sa main, aussi douloureux que cela fusse pour un homme aussi fatigue que Shade. La chaleur lui avait pris toutes ses forces, mais il en restait visiblement assez pour satisfaire l'appétit de sa magie. Le jeune homme au regard miel posa sa main sur la porte et la poussa avec facilité, ouvrant alors l'auberge à tous. Sauf peut être pour cette jeune femme s'il était assez rapide, mais à sa vue, elle aurait du déguerpir, se doutant du danger. Alors Shade garda la porte entrouverte de sa main, oubliant que s'il l'avait voulu, il aurait pu tout simplement sortir sa clef de sa poche et ne pas recouvrir à sa magie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Dim 16 Juin - 13:24

Une porte fermée ne m'a jamais posé de problème. En général, je la défonce d'un grand coup de botte ferrée, j'utilise l'un de mes adversaires comme bélier ou je la débite en bois de chauffage à coup de lame. Mais je me refusais a découper cette porte-ci, premièrement parce qu'elle était étrangement bien ouvragée pour une porte d'auberge -le cadre montrait des arbres, finement gravés dans le bois, et le battant était une représentation de la carte de la ville, avec l'arbre en son centre- et secondement parce qu'elle appartenait a quelqu'un qui me laissait une chambre grand luxe pour moins d'une pièce d'or par jour. Incapable de rivaliser avec mon esprit pratique, je renonçais, m'éloignais de quelques pas. J'étais quitte a passer une nuit dehors, l'escalade étant impossible et le réveil du gérant tout aussi difficile, sa chambre étant située loin de la porte principale. Heureusement pour moi, la chance était au rendez-vous.
 
Un autre client arriva. J'espérais fortement que c'était un autre client et pas un cambrioleur, en fait, parce que me battre dans le sable avec des dagues de jet n'était pas vraiment n’a mon avantage. Le temps que j'étudie toutes les options possibles pour faire passer un mauvais quart d'heure a ce qui pourrait être un vil faquin de première catégorie, la porte s'ouvrit comme par enchantement et sans un bruit sous ses doigts. Soit j'étais vraiment très bourré -je testais mon taux d'alcoolémie, qui allait bien- soit la personne ici présente était un ouvre-boite de classe internationale. N'écoutant pas la voix de la raison, je me glissais dans l'entrebâillement de la porte que le gentleman retenait pour moi, non sans rectifier ma position pour toujours rester face a lui. Tourner le dos à un ennemi potentiel est quelque chose qui  fait très, très mal.
 
À la lumière de la bougie qui terminait de se consumer sur la table la plus proche de nous, je pus pleinement profiter pour étudier un peu mon bienfaiteur. Le jeune homme, qui devait avoir une petite vingtaine, était assez grand pour me dépasser de quelques centimètres, sans compter ses cheveux mi-longs d'un noir de jais époustouflant qui partait en épis au dessus de sa tête. Ses yeux jaunes, d'une couleur aussi peu naturelle que les miens dans un registre de couleur différent, se mariaient parfaitement bien avec son teint halé et chaud. Il avait visiblement ce qui ressemblait à une cicatrice sur l'œil gauche. J'avais déjà du croiser ce jeune homme, peut-être le matin même en sortant de l'auberge.
 
- "Merci, fis-je après un petit silence. Tête en l'air comme je suis, j'ai oublié de récupérer ma clef avant de m'installer dehors. Un autre silence. Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que vous n'avez pas de clef non plus. Si vous ouvrez les serrures par magie, j'aurais besoin de votre aide. J'ai quelques pièces d'or en trop, si vous le souhaitez. Je vais chercher ma clef, pour fermer la porte, et ma bourse dans ma chambre. Ne bougez pas."
 

Ma bonté me perdra, un jour. Je ne savais pas pourquoi, mais il y avait quelque chose chez ce jeune homme qui m'inspirait une forte envie de faire une bonne action. Lui donner un peu de mon or -que j'avais de toute façon à revendre- ne lui ferait certainement pas de mal. Et puis tout travail méritant salaire, je me devais de le payer pour son aide, s'il jamais il acceptait. 
Revenir en haut Aller en bas
WINGS OF FIRE

avatar

Messages : 169
Pièce d'Or : 27
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 21

INFORMATIONS SUR LE PERSONNAGE
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Dim 16 Juin - 19:44

You can take a picture of something you see. In the future where will i be ?



    La jeune femme passa devant Shade sans un sourire. A l'intérieur, seul quelques bougies encore allumées éclairaient la pièce, signe d'inattention venant de la part du gérant de l'auberge. Deux points rouges se mouvaient encore dans la pénombre, et il fallut un moment pour que le jeune homme s'aperçoivent qu'il ne s'agissait que des yeux de l'inconnue. Etrange couleur, mais il était dans le même cas. Elle le mettait mal à l'aise, surtout parce qu'elle avait cette beauté de jeune fauve. Elle aurait pu à n'importe quel moment se jeter dessus et le mordre jusqu'à le défigurer. Pourquoi l'avait-il laissé entrer à la base ? Ses lèvres s'étirèrent péniblement pour lui sourire. Il n'avait pas de temps à lui accorder et dernièrement, lorsqu'il en avait eu, il l'avait passé à broyer du noir, Shade n'avait certainement pas envie d'en parler à qui que ce soit.

    " Merci. Tête en l'air comme je suis, j'ai oublié de récupérer ma clef avant de m'installer dehors. "

    Il s'était bien mépris sur la raison de sa venue ici, mais cela n'était guère étonnant. Un voleur même accomplit n'aurait sans doute jamais été aussi loin. Il bailla discrètement, trop perdu dans ses pensées pour songer à une réponse.

    " Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que vous n'avez pas de clef non plus. Si vous ouvrez les serrures par magie, j'aurais besoin de votre aide. J'ai quelques pièces d'or en trop, si vous le souhaitez. Je vais chercher ma clef, pour fermer la porte, et ma bourse dans ma chambre. Ne bougez pas. "

    Il haussa un sourcil. Une clef ? Il en avait bien une pourtant, mais il avait été trop imbécile pour la sortir de sa poche et l'utiliser, une vieille habitude à lui. Peu importe, on lui demandait son aide, et lui qui adorait qu'on focalise son attention sur lui n'en était que ravi. Comment aurait-il pu refuser ? La jeune femme aurait très bien pu ne rien lui donner en échange si ce n'est qu'un regard qu'il aurait accepté, peu importe pour quelle issue. Il fixa le regard de la demoiselle avec insistance, et acquiesça.

    " Ce serait avec plaisir. "

    Elle n'aurait sans doute pas attendu sa réponse plus longtemps de toute façon. Il se laissa tomber sur la chaise la plus proche en attendant qu'elle aille chercher ce dont elle avait besoin. Il aurait pu fermer cette porte, mais il était sans doute trop tard pour la retenir, et mieux valait ne rien dire que de passer pour quelqu'un d'aussi nonchalant que ça. Il ouvrit sa main, espérant voir quelque chose d'impensable. Il faudrait encore attendre avant de pouvoir regagner son lit mais il avait gagné de l'attention, plus qu'il ne lui en fallait. Shade soupira et cala son menton sur son autre main, à près tout ce n'était pas une petite serrure qui allait l'arrêter et le vider de toute son énergie. Aussi étrange que cela aurait pu paraître, seul son pouvoir principal ne le vidait pas entièrement de ses forces, comme si toute autre forme de magie ne lui était pas permis. Il se retourna pour s'assurer que l'inconnue était encore là et continua :

    " Shade, il ferma les yeux quelques instants, c'est mon nom, je ne me souviens pas m'être présenté. "

    Et il se retourna sans demander son reste, attendant comme elle lui avait demandé, ravi qu'on lui confie du travail. Le jeune homme joignit ses mains, repensant quelques instants au doux sourire d'Hanna, imaginant ce qui se passerait s'il la retrouvait - ou du moins s'ils se recroisaient car jamais il n'oserait partir à sa rechercher après ce qui c'était passé, il en avait bien trop honte -. Il bailla de nouveau et ferma les yeux en essayant de ne pas sombrer dans les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Lun 17 Juin - 11:22

Avant de partir, je déposais ma petite boite à bijoux récalcitrante sur la table la plus proche et rempochais mon attirail de voleur débutant. Une fois mes rossignols tout neufs dans leurs petites pochettes de cuir, je me retournais vers les deux grands yeux jaunes qui me fixais. C'était, je pense, le sentiment que je devais faire éprouver aux gens. Mon regard à la fois dur et enivrant couplé à la couleur inhabituelle de mes yeux devait rendre les gens mal à l'aise. Malaise que je m'efforçais de ne pas ressentir face à la tristesse du regard en face de moi.
 
- "Ce serait avec plaisir"
 
Que le dieu des loups soit béni, les bonnes manières ne se perdaient pas. Je ne savais pas trop si mon or y était pour quelque chose, mais au moins, j'obtiendrais un peu d'aide pour ouvrir cette satanée boite. Je me déplaçais sans bruit jusqu'au bar pour déposer mon verre sale sur le comptoir puis fis volte-face vers l'escalier. Pendant ma montée, le jeune homme se présenta. Shade. Si mes souvenirs étaient bons -et j'ose espérer qu'ils le seront encore longtemps- son prénom avait un certain lien avec l'obscurité. Je ne me souviens plus exactement pourquoi je savais quelque chose comme ça, mais soi. Ça me frappa quand même. Le jeune homme avait l'air un peu torturé, et son regard le retranscrivait très bien. Je me présentais à mon tour, prononçant mon nom et disant que j'étais enchanté -et c'est vrai, je suis toujours enchanté par les nouvelles rencontres- avant de continuer ma montée.
 
Je débarquais enfin dans ma chambre et je fus étreint par le froid. Un long câlin glacial et désagréable. Frissonnant, je m'habillais un peu plus chaudement, délaissant mon paréo pour ma septentrionale paire de bottes, mes collants et ma jupe, en prenant le soin de retirer les parties métallique. J'étais en vacances, pas besoin de ça aujourd'hui. Je m'enveloppais ensuite dans ma cape rouge, non sans caresser les oreilles de loup sur la capuche, et délaissais le corset, beaucoup trop long à mettre à la clarté de la lune. Je récupérais enfin l'une de mes bourses d'argent, l'une de mes sacoches un peu trop pleines et ma clef sur la table de chevet. Les vols dans les auberges étaient rares, surtout dans celle-ci en particulier, aussi laissais-je la porte ouverte en partant. Je redescendis l'escalier, emmitouflé dans ma veste, et m'assis en face du jeune homme et lui présentais le problème en posant la petite boite devant lui.
 
- "Voici, fis-je en parlant bas pour ne pas réveiller les clients de l'auberge, une petite boite à bijoux que j'ai achetée dans la journée. Je l'ai eu pour un prix ridicule malgré les ornements assez riche et rare parce que la clef a disparu. Est-il possible que vous l'ouvriez pour une petite poignée de pièces d'or ? "
 
J'ouvris ma bourse pour lui montrer une demi-douzaine de pièces en les faisant glisser sur la table. J'espérais de tout cœur qu'il pourrait ouvrir le coffret. J'avais un objet rare et important à mettre à l'intérieur et les quelques runes magiques gravées sur le coffret, une fois que j'aurais restauré la clef dans une forge, empêcherais quiconque à part moi de l'ouvrir. Avoir eu un maitre forgeron érudit, philosophe et lecteur accomplit est l'une des plus belles choses qui me soit arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
WINGS OF FIRE

avatar

Messages : 169
Pièce d'Or : 27
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 21

INFORMATIONS SUR LE PERSONNAGE
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Lun 17 Juin - 12:07

You can climb a ladder up to the sun or write a song nobody has sung


    Elle revint s'asseoir en face de lui, sa tenue ayant changée, sans doute dû à la fraicheur de la nuit tombante, mais le jeune homme n'y prêta pas attention. Il avait le regard pose sur la petite boite que l'inconnue avait déposé devant lui. Elle n'avait même pas pris la peine de lui adresser son nom en retour, comme s'il en était indigne. Il chassa ses pensées d'un revers de main et écouta ce qu'elle avait à lui dire. Ouvrir les portes n'avaient jamais été un problème pour lui, quand était-il des coffres ? Shade jeta un dernier regard pour la jeune femme, admirant la couleur de ses cheveux comme s'il n'en avait jamais vu de la sorte auparavant et se demanda pour quoi il faisait tout cela. Sans doute pour satisfaire son ego, sans doute pour trouver ce qu'on ne lui avait jamais donné entièrement, ne serait-ce petit bout par petit bout. Il repensa à Hanna et se mordit la lèvre. Il avait quelque chose d'autre à faire pour le moment. Sa main se posa alors délicatement sur le coffret, essayant de l'ouvrir aussi naturellement que possible, concentrant sa magie dans sa main, essayant de canaliser son pouvoir originel qui ne cessait de vouloir remonter à la surface, de franchir ses lèvres et sans savoir pour quelle raison, le laisser lui, être mouvant dans un temps inchangés. Le jeune homme n'avait jamais su ce que pouvait ressentir les autres mages dès l'utilisation de leurs pouvoirs, si pour eux, tout cela était aussi naturel que de claque des doigts, mais la seule chose dont il était sûr c'est qu'il en était autrement avec lui, simplement parce que son passé lui faisait ressentir que ce qu'il faisait, que ce qu'il avait fait était impure. Le coffret s'ouvrit dans un petit cliquetis étouffé. Shae sourit paisiblement, il s'autorisa à plaisanter :

    “ J’aurais pu faire voleur. “

    Cependant quel intérêt en aurait-il tiré ? Rejoindre les moonlight juste pour les aider à se faufiler dans des endroits fermés aux étrangers ? La bonne affaire ! A vrai dire, aucune guilde ne correspondait à ses attentes. Sauver des vies, ou avoir une famille... Il ne se sentait pas autoriser à faire tout cela. Il savait déjà qu'il n'était pas autorisé à mourir car il avait pris la vie de quelqu'un, oblige à essayer de se repentir. Ou du moins, le jeune homme savait au fond de lui que tout ce qu'il attendait c'était qu'elle le retrouve.

    Il serra le poing jusqu'à s'en blanchir les articulations, se focalisant sur le visage de la demoiselle, oubliant sa nostalgie quelques instants. Il aurait voulu lui demander ce qu'elle allait faire avec un tel coffret, mais cela était déplacé et idiot, n'était-ce pas une femme ? Rien d'étonnant à ce qu'elle possède une boite à bijoux. Il se tortura l'esprit quelques instants pour continuer une conversation qui n'avait jamais débuté quand il se rappela la récompense promise : des pièces sonnante et trébuchante. Il était pas tant que cela dans le besoin, il se demanda même ce qu'il aurait ou faire avec tout cela seul. Il désigna d'une main et annonça :

    " Vous savez, vous n'êtes pas obligé... Quand on a un don, autant l'utiliser... "

    Entendre l'intonation de sa voix le fit sourire. Un don ? Depuis quand qualifiait-il ses pouvoirs de don ? Cependant, cela ne changeait en rien ses intentions, savoir qu'on avait pensé à lui même pour servir ses propres intérêts, lui faisait plaisir. C'était quelque chose qu'il avait toujours désiré, attire : l'attention. Il aimait cela, oui, c'était quelque chose dont il ne pouvait se passer, et dont il ne semblait jamais rassasié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Mer 19 Juin - 10:54

Le jeune homme me fit un sourire. Ou bien se mordait-il la lèvre ? Je ne voyais pas franchement bien dans la pénombre, et j'avais manqué de me casser la figure dans les escaliers. Je récupérais une bougie sur une table proche et la déposais entre nous. Ambiance romantique pour deux créatures de la nuit. Franchement, à part les voleurs, qui ne dormaient pas à une heure aussi tardive ? Les aventuriers, les mercenaires et les gens qui ont mieux à faire que de dormir. Ouvrir des coffrets à bijoux magiques est tellement plus passionnant. Mais passons. Shade posa sa main sur le petit coffret et sembla se concentrer un moment. J'espérais sincèrement qu'il réussirait à l'ouvrir. Je ne le paierais que quelques pièces d'or, mais s'il me faillais aller voir un occultiste, ma réserve personnelle y passerait, et je n'en aurais sûrement pas encore assez. Un petit déclic se fit entendre et un vrai sourire s'afficha sur le visage du jeune homme.
 
- "J’aurais pu faire voleur."
 
Je souris à mon tour. Les pouvoirs que possèdent les gens de par le monde ne sont pas tous différents. Certaines reviennent facilement chez les gens -Combien de fois avait rencontré des gens parlant aux animaux, comme moi- et l'ouverture des portes en fait partie. Heureusement pour la population, il reste quand même rare. Cela étant dit, la plupart des gens possédant un pouvoir de la même classe que celui de Shade étaient souvent des voleurs. Pas les meilleurs, parce qu'il existe des serrures magiques qui déclenchent des alarmes si on les force de façon surnaturelle, mais des voleurs quand même. Je regardais Shade, avec son air triste et énervé à la fois. Ça ne m'étonnait pas qu'il ne soit pas un hors la loi. Ou du moins un hors-la-loi aussi vulgaire qu'un voleur. J'avais bien le pouvoir de changer l'eau en alcool, et je n'étais pas Barmaid. Les pouvoirs ne choisissent pas le destin de la personne. On me tira de ma torpeur.

- "Vous savez, vous n'êtes pas obligé... Quand on a un don, autant l'utiliser... 

- "hm. Je donne mon argent à un jeune homme qui me rend service deux fois dans la même nuit. Je trouve l'échange pas si mal. Je fis glisser les pièces sur la table. Je te dois un service. N'hésite pas a demander ce que tu veux. Je suis en vacances, j'ai le temps."
 
Un grand sourire carnassier sur le visage, je déballais les outils contenus dans la petite sacoche que j'avais emportée puis récupérais le coffre et, avec un très grand remerciement, l'ouvrit doucement. Parfaitement vide, tapissé d'un tissu léger qui ressemblait à de la soie, je reportais mon attention sur ce qui m'intéressait pour le moment. La serrure. Avant de commencer mon travail de démontage et de moulage, il fallait que je fasse quelque chose. Je me levais et fermais la porte à double tour, puis revins me rasseoir en face de Shade. Je récupérais un pain de résine spécial que je commençais à faire fondre à la bougie.


- "Non, vraiment, je ne sais pas comment te remercier. Tu viens de m'épargner de longues heures de galère et certainement toutes mes économies."
 
Je fixais les yeux jaunes en face de moi. Deux petits soleils dans la nuit. Triste soleil, mais soleil quand même. Autant profiter un maximum d'avoir une personne a qui parler pendant le travail assez rébarbatif que je m'apprêtais a faire. Si je voulais me coucher tôt, la réside devait prendre du premier coup. Ça m'indiquerait le motif des gorges, pour que je puisse étalonner les mesures de la future clef. Je priais intérieurement pour que tout fonctionne du premier coup. En tant que forgeron, j'avais eu a mouler quelque pièces pour un serrurier, qui m'avais donné en paiement un petit cours sur les façon de reforger une clef a partir d'une serrure. Théoriquement, une clef n'est qu'un morceau de métal qu'on lime pour entrer parfaitement dans la serrure. Dans la pratique, pour avoir ce morceau de métal, il fallait une forge. Les précieuses informations que m'avais fournis l'homme au serrures avaient été rentabilisée en créant et vendant des clef vierges a faire limer. Beaucoup d'argent en peu de temps. Gloire a moi.
 

- "Sans vouloir être indiscrète, fis-je en soufflant sur une mèche de cheveux qui me gênait devant mon visage,  tu fais quoi dans ce coin du pays ?"
Revenir en haut Aller en bas
WINGS OF FIRE

avatar

Messages : 169
Pièce d'Or : 27
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 21

INFORMATIONS SUR LE PERSONNAGE
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Jeu 20 Juin - 10:08

or do something has never been done. Are you lost or incomplete ?


    “ hm. Je donne mon argent à un jeune homme qui me rend service deux fois dans la même nuit. Je trouve l'échange pas si mal. Je te dois un service. N'hésite pas a demander ce que tu veux. Je suis en vacances, j'ai le temps. “

    De ces paroles s'ensuivit un petit silence ou un sourire naquit sur les lèvres de la jeune fille, dévoilant ses dents d'un blanc étonnant. Elle lui avait repris la boite, visiblement impatience d'admirer son contenu. Elle lui fit penser à un petit chiot, mais il ne lui en soufflait mot, admirant ses mains et leur va et vient entre sa sacoche et la table, visiblement déterminée à commencer son travail de suite, au beau milieu de la nuit. Shade se désintéressa pourtant bien vite, s'enfonçant encore plus au fond de sa chaise si inconfortable. Tout ce qu'aurait aimé le jeune homme à présent, était de regagner son lit, il se montrait aussi intéressé par elle qu'elle par lui. Il sursauta alors lorsqu'elle reprit la parole, brisant le silence qui commençait à s'installer.

    "Non, vraiment, je ne sais pas comment te remercier. Tu viens de m'épargner de longues heures de galère et certainement toutes mes économies."

    Il sourit faiblement, croissant les bras, se sentant à l'aise comme cela. N'avait-il pas obtenu ce qu'il désirait ? Cependant, étrangement, elle ne faisait pas naitre en lui cette envie avide d'attention, au contraire. Le jeune homme la regardant pourtant sans savoir en quoi consistait tous ces gestes, mais il trouvait ça ennuyeux. Sans doute était-ce dû à la fatigue, sans doute était-ce dû à son manqué de passion. Comment pouvait-elle aimer faire quelque chose qui nécessitait beaucoup de patience sans grande action ? Il n'était pas là pour juger, c'est pour cela qu'aucun mot de sortit de sa bouche, comme retenu par un fil invisible à la jeune femme, se demandant quand il pourrait enfin remonter

    " Sans vouloir être indiscrète tu fais quoi dans ce coin du pays ? "

    Shade haussa les épaules inconsciemment. Lui allait ou ses pieds le guidaient et il n'avait jamais mis une réponse sur cette question. Il l'avait tant désirée cette liberté, pour finalement, ne rien en faire. Si son père le voyait, nul doute qu'il en rirait. Sans s'en apercevoir, la pression de sa main sur son bras avait augmenté.

    " Va savoir, je cherche sans doute quelque chose. "

    Et c'était sans doute la vérité après tout, il ne cessait de penser à cela, encore plus qu'à son passé. Que faire à présent ? C'était bien une question qui hantait ses pensées depuis quelque temps, depuis qu'il était sorti de cette vieille maison à vrai dire. Depuis la dernière fois qu'Hanna avait pose les yeux sur lui, sa douceur habituelle enfuie. Le jeune homme aurait adoré la retrouver, elle et son habituel sourire, qui le laissait sans voix, qui le faisait se sentir homme. Tout cela était impossible, ne cherchait-il pas à l'oublier sans vraiment se l'avouer ?

    " Pour cela, il vaudrait mieux que je ferme des portes plutôt que je les ouvres. C'est assez ironique quand j'y repense. "

    Il se tût ici, ne voulant pas en étaler plus sur quelque chose que lui même ne comprenais pas. Il aurait beau chercher, il ne trouverait sans doute pas non plus quelque chose qui guiderait sans vie plus qu'elle ne l'étais actuellement. Ses yeux se posèrent sur l'inconnue aux cheveux crème, incapable de dire pourquoi elle l'aidait à revenir vers la réalité. Shade se contenta d'une pure question emplie de politesse pour changer de sujet :

    “ Et vous ? “

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   Jeu 20 Juin - 13:05

Un mouvement d'épaule répondit à ma question, puis je remarquais que la main de Shade se crispait sur son bras. Inconsciemment ou pas, la question posée lui faisait un effet pas franchement enviable. Mais je ne pouvais pas l'en blâmer, j'avais été dans un état proche du pitoyable quelques semaines auparavant. Ah. Je tenais enfin ce que mon esprit refusait de remarquer. Le jeune homme qui se présentait devant moi en cette heure tardive venait de perdre quelqu'un. Ou une équivalence. Une dispute, un meurtre, une rupture, n'importe quoi. Il avait le regard de celui qui cherche a fuir quelque chose. Je fuyais dans l'alcool et le sang, les gens normaux fuyaient juste loin. J'imagine. Je ne connais pas beaucoup de gens normaux.
 
- "Va savoir, je cherche sans doute quelque chose." Bingo. "Pour cela, il vaudrait mieux que je ferme des portes plutôt que je les ouvre. C'est assez ironique quand j'y repense."
 
Regret et tristesse. Je levais les yeux de mon travail, attendant que la petite quantité de résine fasse son office, pour jeter un regard compatissant à ce compagnon d'infortune. Cette phrase devait avoir un sens particulier pour loi. Je ne connaissais rien de ce jeune homme, mais je savais qu'il y avait un souci quelque part. Je n'ai pas pour habitude d'être altruiste, ni même d'essayer de comprendre la nature humaine, et je n'ai pas la prétention de comprendre parfaitement comment je fonctionne, mais parfois, un regard extérieur à la situation est une aide bien plus précieuse que, disons, une poignée de pièce d'or. Alors que je me demandais comment l'amener à se dévoiler un peu, pour que je puise lui venir en aide, il me fournit une porte d'entrée.
 
- "Et vous ?"

- "Je suis en vacance, fis-je sur un ton beaucoup trop guilleret pour ce que je m'apprêtais à dire. J'ai perdu un être très, très cher à mon cœur, et j'ai bu beaucoup pour oublier. Il se passe des choses étranges quand je bois trop, et pour le coup, je me suis retrouvé a combattre une coquatrice avec l'aide un chevalier immortel sans armure. Crois moi, après ça, n'importe qui aurait besoin de vacances, ne serait-ce que pour panser ses plaies."
 
Je récupérais mon petit coffret et m'aperçus avec enchantement que tout avait parfaitement fonctionné.
 
- "Shade, tu me portes chance. J'ai fini pour ce soir. Merci beaucoup de ton aide. J'avais un certain chic pour mettre les pieds dans le plat, alors je continuais sans passer par quatre chemins. Si tu as besoin de parler, ce soir, demain, ou n'importe quand, fais moi signe. Tu sembles en avoir besoin urgemment."
 
Avec un grand sourire, je déposais encore deux pièces devant lui et remontais les escaliers en direction de ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le soleil brille pour tout le monde. [PV :Shade Ludbrook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pnj pour tout le monde!!
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
» Tout le monde s'en fout...
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» DSL tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume de Seraph ::  :: ARCHIVES :: RPs abandonnés-